IVG : meurtre prémédité de l’être humain

L’ IVG fait plus de victimes en France que dans les guerres d’Irak, Libye, Syrie, Yémen, Liban, Palestine réunis.
6 millions d’assassinat silencieux depuis l’entrée en vigueur de la Loi Veil du 17 janvier 1975.
En 27 ans, on a assassiné quasiment 6 millions d’être humains faibles, qui ne peuvent se défendre.
Et le service après vente du meurtre est assuré par les milliers de travailleurs-esclaves politiques, animateurs radio, présentateur TV, journalistes…
Assassinat en complicité avec les élites maçonniques (qui ont poussé à cette abomination) et les mères consentent.
On nous parle de cas extrêmes, qui peuvent “justifier” cette pratique. Soit.
Qu’en est-il des femmes qui forniquent et veulent se débarrasser de ce qu’Allah a mis en elle ? Des femmes qui veulent “garder la ligne”, une carrière, un homme, une situation, une famille viable…

Pourquoi devrions-nous accepter ce massacre en masse alors qu’en nous interdit…seulement de rire du génocide des juifs ?
Si l’on se tient aux chiffres officiels (un peu désuets) du nombre des victimes de la “shoah” en Europe, c’est autant d’être humains assassinés cruellement, dans les cabinets feutrés et calmes de ces assassins en blouse blanche.

La déportation des juifs (et des autres) fut un acte public, assumé et visible.
Ces “interruptions volontaire de grossesse” (traduit : meurtres prémédités d’un être humain, ou deux) sont des actes indolores pour la population, cachés, occultés. Il jouissent d’un formidable relais médiatique, dogmatique et académique en France et dans les pays européens.
Niez cet assassinat collectif est de la même trempe (pour rester dans la logique dominante) que nier la “Shoah” ou le génocide des africains…

Pourtant, niez la “Shoah” est une acte pénalement répréhensible et abjecte, moralement. Et dénoncer ce génocide silencieux est au mieux considéré comme un manque de savoir-vivre.

Finalement, l’IVG (meurtres prémédités d’un être humain) est une manière d’ “objétiser” cet humain que nous sommes.
Une acceptation de notre esclavagisme, le sacrifice de la sacralité de la vie sur l’autel du “vivre l’instant présent”, la liberté absolue, l’égoïsme érigé en dogme…

“On estime que près de 40 % des femmes y auront recours dans leur vie” *

Quasiment la moitié de la population française a ou fera assassiner son enfants !
Une société qui ne peut voir le crime en tant que tel, est une société voué à disparaître dans le crime…

Ce n’est ni plus ni moins, quand on sait qui a oeuvré pour cela, un acte d’adoration satanique pratiqué par l’Etat et les esclaves qui lui sont affiliés.
Tous les jours qu’Allah fait, en France, on adore Satan. On lui offre le fruit de nos entrailles et la sève de notre humanité.
Et le pire, c’est que l’acte est devenu anodin…ou presque.

Quelle différence entre assassiner un humain sans défense et un vieillard sénile ?

Ah, l’euthanasie…on y arrive aussi…

Qu’Allah vous maudit, assassins.

*Coll, « Pourquoi le nombre d’avortements n’a-t-il pas baissé en France depuis 30 ans ? », in Population et sociétés, pub. INED, n° 407, décembre 2004.

Advertisements

Mon fils a fait sa première rentrée. J’aurais voulu autre chose pour lui – Rue89

A l’école Aqueduc à Paris, le 15 juin 2013 (Henri Deruer)

Cet été mon petit garçon a eu 3 ans, il vient de commencer l’école. Comme tous les parents du monde nous l’avons préparé les mois qui précédaient la rentrée.

« Whaa tu vas aller à l’école mon doudou ! C’est super ! Tu vas avoir plein de copains, tu vas dessiner, tu vas jouer, tu vas apprendre plein de trucs ! J’adorais aller école quand j’étais petit ! »

MAKING OF

Henri Deruer, 35 ans, graphiste, a deux enfants dont un petit garçon qui a fait sa première rentrée en septembre, dans une école parisienne. Le père n’a pas que des bons souvenirs de sa scolarité, dans l’Est de la France. Il raconte. Rue89 Continue reading

Vingt recettes pour vous soigner avec le vinaigre de cidre

Aujourd’hui, pour la plupart des gens, le vinaigre n’évoque que la sauce vinaigrette. Mais au-delà de ses qualités gustatives, sait-on encore comment cet ingrédient s’est imposé à tous dans l’alimentation d’abord et dans la trousse à pharmacie familiale ensuite ?

Trois qualités fondamentales ont imposé le vinaigre dans les foyers des nos aînés :

  • Il était indispensable à la conservation des aliments
  • Il facilite la digestion.
  • C’est un produit antiseptique de première main.

C’est à ce titre, et bien d’autres qu’il a été inscrit au codex en 1748 et vendu très longtemps chez les apothicaires.

Votre cuisine, c’est votre pharmacie

Si tout vinaigre est bon par définition, le vinaigre de cidre sort du lot. Ses particularités en font :

  • un grand tonique du système nerveux et du cœur, anti-fatigue,
  • un nettoyeur et régénérant cellulaire,
  • un reminéralisant hors-pair,
  • un stimulant digestif,
  • un immunostimulant,
  • un anti-cholestérol…

Rhume, troubles circulatoires, intestinaux, hypertension, problèmes de pieds ou de peau, douleurs articulaires ou musculaires, coups de soleils et piqûres d’insectes… le vinaigre est bon pour tout. Continue reading