Cessons ces acouphènes théologiques !

Beaucoup de prédicateurs en métropole sont des parasites. Ils parasitent le Signe et le Verbe, ils parasitent la simple pratique de la religion chez ceux qui les écoutent, et ils parasitent la communauté de part leur affrontements perpétuels.
Ils se sont fait experts en tout et en rien, ce sont des conteurs d’histoires, des somnifères ambulants. Ils endorment cette chose si élevée en nous qui nous fait voir la brillance des Signes d’Allah.
Sans parler de leurs affiliations à tel ou tel savant, telles ou telles sectes, groupes, partis politique, école sociologique, politiques…
Le font-ils seulement au nom du Tout-Puissant ? Hélas non, mais il s’en réclament !
Il n’y pas que chez la dissidence qu’il y’a des rigolos…Chez nous aussi et cela semble bien plus un traits commun face à un événements hors de portée (intellectuel et factuel) qu’à une démocratisation et une multiplication des pains nourrissants pour l’âme.
Le Seigneur envoie toujours un seul prophète à une communauté. Et quand ce Prophète parle, tous se taisent…Sauf les parasites.
Réglons nos langues à diapason avec la Révélation et faisons taire ces acouphènes théologiques ! Les gens ne s’en porterons que mieux.

Humeur matinale

Le cerveau humain pèse 3% de notre corps et consomme 20% de notre énergie. Si seulement nos dirigeants pouvaient concentrer la même excellence dans l’accomplissement des tâches, je leur laisserais volontiers 20% des richesses du pays !

Le serpent intérieur

J’ai autodafié en moi-même tout livre, toute prétention humaine, tout égarement philosophique qui m’éloigne du Livre d’Allah.
Cela peut paraître extrême, même obscurantiste, mais la Vérité est jalouse, et je suis un adorateur soucieux de ce type de jalousie salutaire.
Depuis quelques années, je ne lis que du “technique”. Et je me sens bien plus léger. Déjà qu’il faut compter avec cette âme prisonnière en soi, on ne va pas en rajouter avec celle des autres !
Gloire à Allah, qui suffit à son serviteur.

Littéralisme…

Le littéralisme…Une belle oeuvre si seulement pratiquée dans les règles de l’art. Cela nous éviterai énormément de miaulements théologiques, les profondeurs artificielles et les loupiotes éclairantes…
Le Verbe se doit d’être cru et assumé tel quel. Car quand Allah Le Glorieux parle, Il crée. Fondamental.

Bon sacrifice…de nos âmes !

Aujourd’hui jour de sacrifice. Sacrifice de cette bête qui représente l’âme qui est en nous. Cet âme dont on sacrifie ce qu’elle a de pire…
Puissions-nous être de ceux qui sont les bienheureux dans la Seconde.
Qu’Allah pardonne à tous les musulmans et répande la paix sur leur terre.
Je vous souhaite un bon sacrifice…de vos âmes ! N’oubliez pas vos familles proches, et notre plus grande famille en ce jour.
Paix sur vous.

Je répond à Ton appel, oh Allah

“وَأَذِّن فِي النَّاسِ بِالْحَجِّ يَأْتُوكَ رِجَالًا وَعَلَىٰ كُلِّ ضَامِرٍ يَأْتِينَ مِن كُلِّ فَجٍّ عَمِيقٍ”

“Et fais aux gens une annonce pour le Hajj (litt, la destination). Ils viendront vers toi, à pied, et aussi sur toute monture, venant de tout chemin éloigné.” Noble Verbe 22:17
Ce que disent les pèlerins…

“Je répond à Ton appel, oh Allah, on répond à Ton appel, Tu n’a pas d’associé. La plénitude et les bienfaits (dons) t’appartiennent, ainsi que la royauté, sans aucun associé. Je répond à l’appel”

“لبيك اللهم لبيك لآشريك لك لبيك إن الحمد والنعمة لك والملك لآشريك لك لبيك”

L’appel vers la destination…Habillé en blanc, prémisse d’un linceul, entassé avec des millions de gens, faisant les sept tours complets autours de ce monument originel, comme pour faire le tour de son cœur, encrer la foi en soi…et le sacrifice final. Celui de notre ego et de notre âme qui nous perd.

Le dépouillement de l’endroit, le dépouillement de l’habit, le dépouillement de cette vie, avant l’Heure.

Le pèlerinage est la mort de soi et de sa renaissance. Intimement, et aussi collectivement.

La Station à Arafat pour des millions de gens, drapés de linceul représente cette Heure avant l’Heure…

Le pèlerinage est une réponse imbriquée à un appel double. Nous répondons à l’appel du Créateur une deuxième fois. La première à notre acceptation de son Premier appel à l’Islam, la deuxième comme pour asseoir la Vérité en nous : Allah Est l’Unique et véritable Dieu.

Comme cet édifice carré, ce repère autours duquel on tourne à notre arrive dans cette Terre sacrée, et que l’on revisite avant notre départ…

Sept, multitude et abondance dans la quête d’Allah…L’éternité ne nous suffira pas pour connaître notre Seigneur, mais ce sera un déjà un bon début 🙂

Qu’Allah accepte nos réponses et élève en nous cette âme. Qu’Il l’a dépouille de la poussière de cette vie et l’élève vers la Grâce et la Vérité.

L’homme aux deux cœurs…

“Allah n’a pas placé à l’homme deux coeurs dans sa poitrine.” Noble Verbe 33:4.

Soyons tel l’homme qui prie. Les yeux inclinés pieusement vers la terre du retour, et le cœur élevé vers le Lumière qui vient d’en haut.
Si la vérité en nous n’est pas pleine, les ténèbres saurons trouver des recoins où s’installer. Et comme la lumière chasse les ténèbres, l’absence de celle-ci – en nous – est toujours le meilleur moyen pour laisser croître la fausse lumière. Cette lumière noire, qui brille de mille perditions.
Soyons honnêtes, et acceptons l’entièreté des Signes.