Palestine voilée…par le sang égyptien !

Pour la Libye j’ai dis : c’est anti-islamique ce qui se passe. On m’a insulté et traité de traître.
Pour la Syrie j’ai dis : c’est anti-islamique ce qui se passe. On m’a insulté et traité de traître et d’apostat.
Pour l’Egypte je dis : c’est anti-islamique ce qui se passe. On m’insulte et me traite de traître et d’insouciant.
Pour la Palestine je dis : c’est anti-islamique se qui se passe, tous ces groupes et sectes. On m’insulte et me traite d’imbécile, de traître.

Quels sont les fruit de l’Hiver Arabe ?

– Libye : divisée, vendue, instable, insécurité, spoliée, gâteau qui se partage entre grandes puissances. plus de 100.000 musulmans tués.
– Syrie : meurtrie, divisée, champs de bataille des grandes puissances. Plus de 80.000 musulmans tués, des millions de réfugiés.
– Egypte : le cauchemar ne fais que commencer.
– Palestine : la colonisation s’accélère et le plan pour détruire la Mosquée d’Al Aqsaa se concrétise de jour en jour. Et la Palestine (ce qui en reste) est – physiquement –  scindée en deux.

Les musulmans sont tombés dans la Grande Fitna dont parle Prophète paix sur Lui. Tous veulent en découdre. Non pas pour la Gloire d’Allah et afin d’élever Sa Parole, mais pour élever la voix de leurs maîtres.

Et personne ne parle de la Palestine.

Dans ces Troubles, le Prophète paix sur Lui enseigne de ne rien faire, de s’abstenir. De réconcilier les frères qui s’entre-tuent.

Voila ce que rapporte Abou Moussa El Ash’ari, compagnon du Prophète paix sur Lui, de notre Prophète. Ecoutez bien et méditez avant de crier avec les loups :

“Avant l’Heure il y’aura le Haraj. Nous disons : qu’est-ce que le Haraj ? Il dit : le meurtre et le mensonge. J’ai dis à Al Ash’ari : plus que ce que tuent les gens sur terre ? Il dit : cela ne ressemble pas à votre combat contre les infidèles…C’est à dire ? L’homme tuera son frère, son oncle, son voisin. Il dit : et nous aurons nos esprits ce jour-là ? Il dit : la raison des gens de cette époque-là sera ôtée et leur succéderons une multitude de gens qui penserons tous être dans le droit chemin, ensuite, par Celui qui détient mon esprit à sa merci, je crains moi et vous qu’on assiste à ces choses, et vous avez un échappatoire à tout cela : sortir de cela (trouble) comme nous y sommes entrés, sans rien y faire (s’abstenir).”

Vous savez comment cette histoire va finir ?
Sur fond de sectarisme, de tuerie fratricides et de guerre déclenchée par les israéliens sur l’Egypte et le Moyen Orient, viendra le Borgne. Instigateur indirecte de cette trahison contre Allah et Son Message aux hommes.
Ensuite viendra le Verbe, pour remettre le Verbe parmi les gens. Ce même Verbe qui est parmi nous et que nos élites et savants ont trahi, vendu, marchandé…Car pour arriver à cette situation calamiteuse, il faut deux chose, dites dans le Hadith : le meurtre et le mensonge. Les deux frères de la Fitna.

« Quiconque tue intentionnellement un croyant, Sa rétribution sera alors l’Enfer, pour y demeurer éternellement, Allah l’a frappé de Sa colère, Il l’a maudit et lui a préparé un énorme châtiment. » Surat Nissae – verset 93,

Alors dites la vérité d’Allah et taisez le mensonge de vos passions si vous voulez être blancs auprès de votre Seigneur.

Un musulman n’a pas le droit de tuer un autre musulman. Si l’un d’eux commence, l’autre doit se retirer et préserver et sa vie, et celle de son pays et de son peuple.

La logique de l’escalade anéantira tout le monde.

Qu’Allah prenne en pitié les égyptiens, les syriens, les yéménites, les afghans, les pakistanais, les birmans…Et la Palestine.
Amine.

إنَّ بين يدَيِ الساعةِ الهرجَ قال: قُلنا: وما الهرجُ ؟ قال: القتلُ والكذِبُ قال: فقلتُ للأشعريِّ: أكثرَ مما يقتلُ اليومَ الناسُ في فروجِ الأرضِ ؟ قال: إنه ليس بقتلِكم الكفارَ قال: فأبلَسْنا فما يبدي رجلٌ منا عن واضحِه قال: قلتُ: فماذا ؟ قال: يقتلُ الرجلُ أخاه فيقتلُ عمَّه فيقتلُ ابنَ عمِّه ويقتلُ جارَه قال: ومعنا عقولُنا يومئذٍ ؟ قال: تنزعُ عقولُ أكثرِ ذلك الزمانِ ويخلفُ هباءٌ منَ الناسِ يحسبُ أكثرُهم أنه على شيءٍ ثم والذي نفسي بيدِه لقد خَشيتُ أن تُدرِكَني وإيَّاكم تلك الأمورُ ولئن أدركَتْنا ما لي ولكم منها مخرجٌ إلا أن نخرجَ منها كما دخَلناها لا نُحدِثُ فيها شيئًا
الراوي: أبو موسى الأشعري عبدالله بن قيس المحدث:البوصيري – المصدر: إتحاف الخيرة المهرة – الصفحة أو الرقم: 8/70
خلاصة حكم المحدث: رواته ثقات

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s