Hervé Ryssen : Allez faire vos guerres vous-mêmes !

Advertisements

“On a enjolivé la vie médiocre (basse) à ceux qui ont renié”

“On a enjolivé la vie médiocre (basse) à ceux qui ont renié (infidèles), et ils se moquent de ceux qui croient. Mais ceux qui craignent seront au-dessus d’eux, au Jour de la Résurrection. Et Allah accorde Ses bienfaits à qui Il veut, sans compter.”

Noble Coran 2:212

L’infidèle au testament de son Seigneur est un médiocre à qui on a enjolivé la médiocrité. Et ceux qui craignent leur Seigneur et ont le souvenir de ce pacte ne se satisferons jamais de la bassesse. Il leur a été accordé le plus grand des bienfaits : reconnaître la médiocrité de l’instant présent et une certitude dans le fait que leur Seigneur fera revivre les morts.
Comme Il donne vie à leur coeur et les fait revivre après une mort intérieure parfois si noire, que la clarté artificielle de l’instant présent équivaut à la plus brillante des lumières.
Dans cette cette vie basse et médiocre, tout est calculé, compté…Alors que le Seigneur donne à celui qui a le soucis de la résurrection des choses et l’idée pertinente de l’Immortalité et de la Pérennité de Son Seigneur une vision claire et intemporelle des vérités de ce monde. Et de celui d’après.
Ce bas-monde est en soi une parabole du véritable monde. C’est une lucarne très petite par laquelle observe le fidèle, ce voyage dont il a oublié le départ et à qui on conte la fin.
Se détourner de la bassesse et accepter en soi l’excellence et l’élévation de l’autre moi, ici-bas, c’est être déjà dans l’au-delà. Le véritable monde.

L’autel du sang sacrificiel…Et la liberté du Borgne.

“Ils veulent éteindre de leurs bouches la lumière d’Allah, alors qu’Allah parachèvera Sa lumière en dépit de l’aversion des mécréants.” Noble Coran 61:8

Statue de la liberté…Avatar de l’idolâtrie de soi ou l’immanence des ténèbres humaines. N’est-ce pas comme cela qu’on aime à contrer la transcendance d’Allah sur Ses créatures…

Elle est aussi grande que je le fut notre père Adam…

Funeste projet, drapé dans des lumières tranchantes sur sa tête…Elle qui trône sur cette île à l’instar de son concepteur, Borgne, vu la dernière fois dans une île…Et apparu il y’a quelques années transfiguré dans l’île aux mensonges (Al Jazeera, l’île en arabe) pour faire couler le sang des humains.

Mais un jour, le Mensonge et la tromperie fonderons comme sel dans l’eau, à la vue du Verbe. Ce jour-là, si Allah le permet, nous respirerons un air épuré et originellement pur de tout mensonge, et nous foulerons une terre nouvelle, trop longtemps abreuvée du sang de la même famille.
Amine.